Radio-Canada - zone Sports

Vivez Vancouver

4 °C
Vancouver
-2 °C
Whistler

Consultez la zone des sports »
Logo Radio-Canada
* Les heures affichées sont en heure normale de l'Est HNP : -3h  HNR : -2h  HNC : -1h  HNA : +1h  HNA : +1h30

Album photos

Publié le jeudi 18 Février 2010 à 11 h 0

Le sentiment de sécurité


Don't worry, Vancouver is a very secure city. C'est la première phrase que m'a dite la dame qui nous loue notre appartement. Elle l'a répétée plusieurs fois et ça semblait très important pour elle.

Ce n'est pas que je m'inquiétais, à Vancouver on est loin de Kandahar… N'empêche, pour arriver dans mon salon, j'ai dû entrer un code pour ouvrir la porte du garage intérieur, traverser deux grilles automatiques avec ma télécommande avant d'arriver à mon stationnement, j'ai appelé l'ascenseur avec une puce électronique, repassé ma puce dans l'ascenseur pour choisir mon étage (les autres me sont inaccessibles) et déverrouillé ma porte avec ma clé.

Ouf! Si je ne suis pas en sécurité avec ça, je ne le serai jamais! J'ai tout de même noté que même dans le fond du garage hautement sécurisé, mon voisin prend la peine d'installer un cadenas sur son volant. On ne sait jamais…

À la maison du Canada juste à côté (celle qui à coûté 10 millions), les visiteurs doivent passer par des détecteurs de métaux pour accéder au site. Tout ça pour admirer un chandail de Wayne Gretzky, un flambeau olympique et deux polices montées.

À l'intérieur, le ministre du Patrimoine canadien et très bien peigné James Moore (un gars d'ici) a commencé son discours en affirmant, dans les deux langues officielles, « qu'ici, les familles canadiennes pouvaient s'amuser en toute sécurité ». La peur du dehors semble décidément viscérale chez le Vancouvérois moyen! Je n'ai pas encore trouvé quelle est la menace. Pour moi, ils ont peur des ours.

Ce n'est pas d’hier que la côte ouest est victime d'insécurité. En 1914, au début de la Première Guerre mondiale, le premier ministre de Colombie-Britannique de l'époque, Richard McBride souffrait lui aussi de cette maladie. Il estimait qu'Ottawa ne protégeait pas assez sa province, et il craignait une attaque du Japon.

Il a entrepris d'acheter lui-même aux Américains deux sous-marins d'attaque avec des fonds provinciaux, pour se protéger, créant ainsi la première (et dernière!) armée provinciale du Canada! Piqué au vif, le gouvernement canadien a immédiatement forcé la province à lui vendre les deux sous-marins. Voilà l'histoire des deux premiers sous-marins canadiens, le CC1 et le CC2, qui, eux, n'ont jamais fait peur à personne!!

Jean-René vous répond!!!

Vous êtes nombreux à m'écrire et c'est toujours un immense plaisir de vous lire. Quelques commentaires commandent des réponses, en voici quelques-unes…

1) Lâche mon Canada tranquille!

Mon texte Se vautrer dans son Canada a suscité quelques réactions virulentes de fiers Canadiens piqués au vif :

« Si seulement le chialage inutile était un sport olympique - sûrement, un québécois gagnerait la médaille d'or! » - Sonia Krajicek, Montreal

« Si tout ce qui est canadien te rend malade, alors reste dans ta cour et contemple-toi le nombril » - Thibault René, Ottawa

« Que fais-tu là si t'aime pas ça! Retourne dans ton Québec et commente les fêtes de la St Jean, c'est tellement plus édifiant!!! » - Lavoie Louis, Mont Sainte Anne

« Moi j'ai honte de vous d'être aussi boqué, nous sommes canadien et nous sommes au Canada, c'est quoi le problème ? » - Alexis L'Heureux, Québec

Je trouve votre argumentaire un peu court! Mais bon… Je suis bien désolé d’avoir fait bobo à votre Canada, qui est aussi le mien en passant. Le problème, ce n'est pas d'être patriotique. C'est de l'être au point d'avoir l'air d'un arbre de Noël ou d'Elvis Gratton en vacances.

Que ce soit dans le fleurdelisé ou l'unifolié, faire l'amour publiquement à son drapeau, avouez que c'est un peu ridicule. C'est too much comme ils disent ici. Un exemple précis? Immédiatement après la victoire de Sidney Crosby sur la Norvège, les rues se sont remplies de voitures klaxonnant « pout pout poooout ! » et de fêtards en bedaine qui brandissaient des drapeaux du Canada, attachés sur de vieux hockeys.

Ils ont crié « Arrrrrgggg! Go Canada go!» de 16 h à 3 h du matin. MC Gilles est encore sous le choc, je pense!

C'est très bien de fêter une victoire, mais contre la Norvège? Y avais-tu quelqu'un d'inquiet? C'est un peu comme si un ado se vantait d'avoir donné une volée à un ti-cul de 2e année, à la sortie de l'école.

Parti comme ça, je n'ai pas hâte de voir ce qui va se passer si on gagne contre la Suisse!! Le patriotisme, c'est comme dire « Je t'aime ». Quand on le dit trop souvent, ça devient louche… Mais j'avoue que ça donne d'excellentes images!!!

2) Air Canada ou Westjet?

Vous avez été plusieurs à m'écrire comme Mathieu Bergeron de Saint-Eustache :

« Je comprends pas qu'Air Canada ait perdu votre équipement alors que vous dites que vous avez voyagé avec Westjet dans votre premier "post". »

Oh lala, un petit futé ce Mathieu! Bonne observation… Je vous explique. Je suis arrivé ici avec mon ami Patrick-le-monteur et Éric-le-caméraman par Westjet. Cette semaine, Chantal, MC Gilles et André-le-réalisateur sont arrivés par Air Canada histoire de nous laisser le temps de faire l'épicerie. C'est dans cette seconde vague que l'équipement a été perdu. Mais n'ayez crainte, Radio-Canada Vancouver, nous a prêté du stock pour terminer l'émission de ce jeudi soir 19 h 30. Ils sont très gentils et on souhaite bon tour du monde au reste de notre équipement.

En terminant

En bon homme d'actualité, je me tiens au courant de ce qui se passe au Québec et j'ai bien rigolé en lisant les nouvelles au sujet de ce cher Stéphane Dupont de Radio X qui a fait son mea culpa suite à notre reportage à Infoman au sujet de ses propos sur Haïti.

Il déclare : « Je suis allé trop loin, je le reconnais. Je n'aurais jamais dû mettre les mots Haïti et trou à marde dans la même phrase. » Wow!!! Tu chemines, mon Stéphane! Toute une constatation!! Bravo. Moi et Patrick Lagacé, on est fier de toi.

Aussi ce titre « Lucien Bouchard attaque Pauline Marois ». Vous voyez, c'est vous qui avez raison. Si le chialage était une discipline olympique, c'est un Québécois qui gagnerait assurément la médaille d'or… Et il serait fort probablement péquiste!

Nous avons rencontré Alex Bilodeau hier pour Infoman.


Nous avons rencontré Alex Bilodeau hier pour Infoman. Un gars vraiment cool. Il paraît que depuis sa médaille, toutes les filles lui arrachent son linge. Je lui ai demandé de me la prêter pour la soirée, mais il a poliment refusé… Va falloir que je trouve un autre truc ! Le beau gars à côté de nous, c’est Érik St-Hilaire, super-caméraman d’Infoman.

Les Canadiens ont répliqué au controversé drapeau du kangourou boxeur australien.


Voici maintenant le castor canadien boxeur !


En voilà du patriotisme cool ! Les Canadiens ont répliqué au controversé drapeau du kangourou boxeur australien. Voici maintenant le castor canadien boxeur !

Installé sur une grue, cet immense drapeau Italien en plein ciel de Vancouver.


Celle-là, je l’ai trouvée très drôle ! Installé sur une grue, cet immense drapeau Italien en plein ciel de Vancouver. Décidément, l’Italie et la construction, c’est un mélange universel ! J’ai immédiatement posté la photo à Jean Charest avec la mention « On vous l’a tu dis ici aussi??? On demande une commission d’enquête sur le milieu de la construction ! »